Qui sommes-nous ?
 
Infos commandes
 
Conditions de vente
 
Nous écrire
 
Editions A Coeur Joie

Pour une recherche plus précise, ou pour chercher dans les sommaires de produits, les recueils ... utilisez la

recherche avancée
Nouveautés

MUSIQUE CHORALE PROFANE ...

   VOIX ÉGALES PROFANE ...

   VOIX MIXTES PROFANE ...

    A cappella Voix mixtes ...

    Avec instruments Voix mixtes ...

       Moyen-âge /Renaissance/Baroque

       Variétés/ chansons populaires

       17e/19e siècles

       20e/21e siècles

       Jazz/ spirituals

       Oeuvres humoristiques

    Noëls à voix mixtes

   CANONS


MUSIQUE CHORALE SACRÉE ...


RECUEILS, LIVRES ...


CD


ACCESSOIRES UTILES ...


FESTIVAL CHORALIES


AUTRES EDITIONS ...


FOLÂTRE PHILOSOPHIE - Aboulker

FOLÂTRE PHILOSOPHIE - Aboulker
12,00 €
Voix égales
Voix mixtes
Voix d'enfants

Matériel instrumental

Bon de commande
Bulletin d'abonnement
LES VENTS, LA HOULE, L'HORIZON
[SATB / SSA]

Compositeur : Anthony GIRARD (1959-)
Auteur du texte : Yves PRIÉ (1949-)
Instruments : piano, percussions
Date de publication : 2017

Composée en 2016, la cantate Les vents, la houle, l’horizon
est une commande du « Pôle Choralies Normandie À Coeur Joie »,
à l’initiative d’Emmanuelle Pascal-Falala.

Chaque partie de l’oeuvre est destinée à une formation différente : choeur de chambre pour commencer, choeur d’enfants ensuite pour terminer par un grand choeur auquel viennent s’ajouter le choeur de chambre et le choeur d’enfants. Les voix sont accompagnées par un piano, et un ou deux percussionnistes.
Le thème d’inspiration est l’océan. Le compositeur a choisi des poèmes d’Yves Prié, extraits de son recueil Passages des amers (éditions Rougerie), poursuivant ainsi une collaboration fructueuse débutée avec le poète il y a près de vingt ans.
La 1ère partie, Entre ombre et lumière, explore pour commencer un climat de clair-obscur et de temps suspendu. Cette longue introduction s’enchaîne avec un épisode plus lyrique, exaltant tout à la fois le silence, le calme et la transparence. La musique donne une sensation de repli, d’intériorité. Le poème se termine par un élan de vigueur qui conduit à la péroraison vers un lumineux apogée.
La 2ème partie, Un horizon inconnu, débute sur un accompagnement en flux continu pouvant évoquer une mer tranquille. Les voix d’enfants murmurent des mots mystérieux ; ils semblent émerveillés de découvrir cette immobilité, à travers le hublot d’un navire partant pour une destination lointaine. Ensuite, une scansion étrange, à la manière d’un cœur qui bat, vient apporter une nuance plus orageuse, plus inquiète. Le flux continu s’interrompt pour laisser place à une deuxième section, plus statique : le poème ne dévoile rien, mais laisse planer une secrète inquiétude, le navire se trouvant à l’orée de la nuit et de la brume. Pour terminer, nous retrouvons l’alternance de la douce ondulation des vagues et du battement sombre et angoissé, qui surgit de temps à autre. Les passagers sentent l’approche du rivage, mais semblent aussi deviner la précarité de leur destin.
La 3ème partie nous révèle ce que symbolisent les horizons marins : des « passages pour un ailleurs ». L’écriture instrumentale et vocale nous évoque successivement le tonnerre, les vents et la houle en mouvement, comme pour traduire une sorte d’appréhension devant l’immensité de l’océan. Mais soudain, la clarté apparaît, le flux continu évocateur des vagues apaisées reprend son mouvement, et l’effroi laisse la place à un élan d’espoir. La musique s’immobilise par instants, comme pour laisser s’exprimer l’étonnement devant le mystère de l’horizon qui sans cesse se dérobe, mais reprend son ascension vers la pleine lumière de la joie. La fin de l’oeuvre juxtapose pour finir ces deux climats opposés, la peur de l’inconnu, et la certitude d’accéder au bout du voyage à une vie nouvelle.

L’écriture vocale est essentiellement lyrique. Mais c’est un lyrisme intime qui affectionne les tessitures medium et grave de la voix, les plus riches en émotion, les plus respectueuses des mots. Les notes hautes apparaissent pour donner au choeur plus d’éclat, comme dans la première partie sur le mot lumière, ou dans la troisième pour souligner cette ascension vers les ailleurs.
Le piano est utilisé principalement pour créer des nuances de couleurs ou suggérer l’ondulation des eaux.
Parmi les percussions, se détachent les timbales, dans les 2ème et 3ème parties, dès qu’il s’agit de laisser planer une ombre inquiète ou d’approfondir le sentiment de mystère. Mais elles contribuent aussi à la vigueur de la péroraison finale. Le vibraphone occupe également une place prépondérante. Dans la 1ère pièce, c’est lui qui crée le mouvement, celui d’une douce oscillation, d’un miroitement sur la crête des vagues. Il est utilisé aussi pour obtenir des sonorités scintillantes.
La 1ère et 3ème parties se terminent ainsi de manière similaire, avec la recherche d’une luminosité maximale.

Chacune des trois parties peut être chantée séparément. Cependant, la cantate est conçue pour former un tout, avec une continuité de tonalité, de pulsation et de motifs, sans similitudes exactes, mais de manière à créer un climat intemporel et onirique.
Anthony GIRARD

Des partitions séparées sont disponibles pour les percussions. Nous contacter.

Partitions disponibles pour cette oeuvre:

UN HORIZON INCONNU - Girard
PASSAGES POUR UN AILLEURS - Girard
ENTRE OMBRE ET LUMIÈRE - Girard
Rejoignez-nous sur

 

Français English




Mot de passe oublié ?
Je crée mon compte

Souscrivez un abonnement aux Éditions À Coeur Joie

0 produits
Envoyez-nous vos manuscrits !
L'association nationale "À Coeur Joie" propose des contacts, des chorales, des stages, des formations, des rencontres chorales...

Visitez son site

 

Vous n'avez pas abouti dans votre recherche ? Essayez sur MUSICA

   

CEMF

Membre de la CEMF
Chambre Syndicale des Éditeurs de Musique

Éditions À Coeur Joie - BP 9151, 24 avenue Joannès Masset, F-69263 LYON CEDEX 09 - Tél. : (+33)(0)4 72 19 83 30 - editions@choralies.org

Copyright © 2003 osCommerce - Site conçu avec osCommerce